20 fans | Vote

#119 : Coup de foudre au bureau

Titre VO : Corporate crush - Titre VF : Coup de foudre au bureau
Diffusion US : 12/04/2007 - France : 15/05/2008
Scénario : John Riggi - Réalisation : Don Scardino
Guests : Jason Sudeiskis (Floyd), Emily Mortimer (Phoebe), Grizz Chapman (Grizz), Rip Torn (Don Geiss), John Lutz (Lutz) et Maulik Pancholy (Jonathan)

Alors que Liz est finalement heureuse dans sa relation avec Floyd, Jack tente désespérément de garder son travail après que son fiasco avec les feux d'artifices soit passé à la télévision.

Popularité


5 - 2 votes

Vidéos

Liz Lemon Loves to Dance - 30 Rock

Liz Lemon Loves to Dance - 30 Rock

  

Plus de détails

Liz arrive heureuse et comblée au bureau, ce qui étonne et inquiète son équipe. Mais elle compte bien continuer à filer le parfait amour avec Floyd…

Jack reçoit la visite du grand patron Don Geiss, pour lui parler du désastre concernant l’idée des feux d’artifice, malgré qu’il lui garde toute sa confiance il décide de lui retirer le département des micro-ondes et lui conseille également de se marier…

Don en profite pour passer saluer Tracy, qui va lui parler de son grand projet de film sur Thomas Jefferson et lui demander 35 millions de dollars pour le financer.

Jack va se réfugier chez Christie, une salle de ventes aux enchères, pour se remettre de son échec, Liz va tenter de le rejoindre pour essayer de lui remonter le moral, mais au lieu de ça elle va parler de Floyd et vouloir lui présenter ce que ne va pas trop apprécier Jack mais acceptera de le rencontrer pour le dîner du soir même.

Tracy est obstiné par son nouveau film, veut faire une bande annonce lui-même pour persuader Don Geiss de financer le film, mais Liz refusera qu’il utilise toutes les ressources du TGS pendant trois semaines pour faire ça. Du coup il tentera sa chance en demandant de l’aide à tous ses collègues.

Liz et Floyd rejoignent Jack au restaurant, ce qui ne met pas très à l’aise Floyd, lui qui le connait très bien pour avoir lu des dizaines de fois son livre sur l’art de l’offensive dans les affaires. Mais Floyd va plutôt bien s’en tirer en impressionnant Jack.

Le lendemain Jack demandera à Liz dans son bureau de l’aider à choisir entre deux tableaux qu’ils on vu  hier à la galerie, dont ce fout éperdument Liz, juste pour lui parler de Floyd dont il est devenu très proche et aussi lui présenter Phoebe, la responsable de la galerie, future conquête de Jack malgré qu’elle ait la maladie de verre et qu’on ne peut pas la toucher…

Pendant ce temps Tracy a réussi à convaincre tous les auteurs de l’aider pour son film, il monopolise donc le studio et le surtout le bureau de Liz pour le cheval de Thomas Jefferson.

Jack va offrir à Floyd qu’il a rebaptisé Floydster, le tableau qu’il vient d’acheter pour le féliciter de sa promotion, Liz commence à être jalouse de leur rapprochement et n’apprécie pas qu’ils aient prévu de déjeuner tous les deux…

Liz va être de plus en plus exaspérée que Jack appelle et envoie des textos jusque dans la nuit pour prendre des nouvelles de Floyd, jusqu’à venir les harceler chez elle…

Tracy très fier d’avoir réalisé sa bande annonce va la présenter à Don Geiss, il va trouver ça Horrible et refusera de financer ce film, mais lui proposera tout ce qu’il veut pour réaliser « chiennes 2 »…

Liz va discuter sérieusement avec Jack concernant son comportement vis à vie de Floyd, Jack lui dira que c’est elle la 5èmeroue du carrosse, mais qu’il peut le partager avec elle si elle le désire, Liz va simplement lui répondre de reprendre sa vie en cours et de se trouver un autre Floyd…

Du coup, Jack va se rapprocher de Phoebe et lui confier tous ses soucis du moment, mais n’ayant pas retrouver ses esprits il ira jusqu’à lui demander de l’épouser…

30 Rock

119 - Corporate crush

Transcript by mamynicky - Posted on HypnoSeries

© NBC.

 

 

Un grand sourire aux lèvres, Liz arpente les couloirs de la NBC. 

Liz : Salut, salut !

Frank : Ça ne va pas ?

Liz : Quoi ?

Frank : Ton visage... C'est comme si t'étais heureuse.

Liz : Je le suis, Frank.

Frank : A cause de ce gars que tu te tapes.

Liz : Floyd ? Oui. Il me comble. 

----------------

Liz : Je crois que t'as quelque chose...

Floyd : Ici ?

Liz : De l'autre côté.

Floyd : Là ?

Liz : Un peu plus haut.

Floyd : Par là ?

Liz : Tu l'as eu.

 

Floyd : Ce film était une perte de temps.

Liz : Il m'a remué... les intestins.

 

Liz : Plus fort, plus fort je te bats !

Floyd : Non ! 

----------------

 

Frank : C'est génial, Liz. Je suis vraiment heureux que tu aies trouvé quelqu'un à qui tu tiens. C'est difficile d'être en couple. Donc si t'as besoin de quelqu'un, pour vous filmer en train de le faire, ou autre chose, Je peux trouver de la place dans mon agenda.

Liz : Merci, Frank.

Frank : De rien. Je vous jugerai pas.

 

Dans le bureau de Jack. 

Jack : Don.

Don : Jack, vieux cabot, comment allez-vous ?

Jack : Bien, monsieur.

Don : Evidemment. Regardez-moi ces yeux, aiguisés comme une panthère.

Jack : Merci, voulez-vous vous asseoir?

Don : Je ne peux pas. J'ai emmené mes petits-enfants plonger à St Barth, et j'ai été piqué par une méduse. J'ai une marque sur mon postérieur de la taille d'une délicieuse pomme rouge.

Jack : Je suis vraiment désolé d'entendre ça, monsieur.

Don : Bon sang, Jack... vous avez réellement terrifié les gens avec vos feux d'artifice.

Jack : On a essayé de faire quelque chose d'émouvant, et je ne regrette pas d'avoir essayé.

Don : Il faut tenter. Comme mon vieux disait toujours, Si tu tentes, tu réussis. Et c'était un sacré éboueur. Je voulais vous dire qu'on a toujours confiance en vous, Jack.

Jack : Merci, monsieur. Ça signifie beaucoup venant de vous.

Don : Mais je vous retire le département micro-ondes. Vous traversez une mauvaise passe, Jack. Faut vous remettre en selle.

Jack : Oui, monsieur.

Don : Vous pensez à vous remarier ?

Jack : Je viens juste de divorcer, monsieur.

Don : Tout le monde dans ce département est marié sauf vous. Prenez Bob. Sa femme ressemble à Walter Matthau, mais elle est toujours là pour lui. C'est ce genre de partenaire qu'il vous faut. Pensez-y.

Jack : Je n'y manquerai pas, monsieur.

Don : Je vais voir Tracy Jordan. Il est drôle. Quel est ce film où il se change en chien ?

Jack : "Grosse chienne", monsieur.

Don : C'est ça, je l'adore. Ça, c'est un grand film.

Jack : Je suis désolé de vous avoir déçu.

 

------- générique ------

 

Tracy : Merci de bien vouloir me rencontrer, Don Geiss. Voulez-vous une Grenadine ou un peu de riz sauté ?

Don : Ça va, merci.

Tracy : Monsieur, j'ai un projet de film qui va vous épater. Je l'ai appelé "Jefferson".

Don : Un film sur les Jeffersons ? Je les adore.

Tracy : Non, Thomas Jefferson. J'ai découvert récemment qu'il avait fricoté avec une de mes ancêtres, du coup, nous sommes parents.

Don : Vous voulez jouer Thomas Jefferson ?

Tracy : Et Sally Hemings, et le roi George. Je vais jouer tous les rôles. Savez-vous qu'il zozotait ? Salut, sale imbécile. Je suis Thomas Jefferson. Bref, on va avoir besoin de 35 millions pour faire ça correctement.

 

Liz : Je vais nous trouver une grosse horloge. On pourra l’accrocher là-bas.

Lutz : Désolé d'être en retard.

Liz : C'est pas grave. Je suis contente que tu sois là. Ton visage ressemble au derrière d'un bébé !

Frank : Je déteste quand tu es de bonne humeur. Ça ne me rassure pas. Comme quand ma mère se faisait des daiquiris, et qu'elle chantait du Tanya Tucker.

Liz : Ça a l'air terrible.

Kenneth : Miss Lemon, monsieur Donaghy désire vous voir. Il est de l'autre côté de la rue, à la vente aux enchères chez Christie.

Liz : Bon sang.

Frank : C'est quoi ?

Liz : Jack va chez Sbarro quand il est en colère, à la bourse quand il est excité, et chez Christie quand il est déprimé.

Kenneth : Il a dit avoir besoin de vous tout de suite.

Frank : Ça, c'est le visage de Liz qui me rassure.

 

Chez Dhristie’s 

Jack : Vous m'avez évité, Lemon.

Liz : Comment faites-vous ça sans vous retourner ?

Jack : Pour être parfaitement honnête, Les autres personnes à qui j'ai fait ça, n'étaient pas vous. Mais...nous y voilà.

Phoebe : Monsieur Donaghy. vous ne vous souvenez sûrement pas de moi. Je suis Phoebe. J'ai vendu les bijoux de votre ex-femme à cet Emir anonyme.

Jack : Oui, bien sûr.

Phoebe : C'était de très belles pièces. La bague en rubis et diamants était particulièrement exquise.

Jack : C'était sa bague de fiançailles. J'ai pris l'argent de cette vente, j'ai acheté un voilier, je l'ai nommé comme mon ex-femme, et je l'ai coulé.

Liz : C'est vrai. Le Bianca se trouve quelque part au fond de Peconic Bay.

Phoebe : S'il y a quelque chose que je puisse vous montrer, faites le moi savoir. D'accord ?

 

Jack : J'aime vraiment ces peintures équestres. N'est-ce pas magnifique ? Parfois j'aurais voulu être un cheval. Fort, libre. Mes hanches brunes resplendissant dans le soleil.

Liz : Vous allez bien ?

Jack : Oui, bien sûr.

Liz : Je suis vraiment désolée de vous avoir déçu.

Jack : Vous pouvez. Mon programme spécial a été un désastre.

Liz : Je ne dirais pas ça.

Jack : Vous m'avez laissé me débrouiller, Lemon. Je ne suis pas créatif comme vous, avec vos tennis et votre maladresse. Je ne peux pas faire comme vous.

Liz : Je sais, j'ai laissé tomber la balle. J'essayais seulement de suivre vos conseils, et d'avoir une vie privée. Je crois que j'ai été dépassée avec ce nouveau mec.

Jack : Le type aux fleurs.

Liz : Il s'appelle Floyd.

Jack : C'est moche.

Liz : Je voudrais vraiment vous le présenter, Jack.

Jack : D'accord. J'aimerais rencontrer le type qui a fait oublier ses responsabilités à Liz Lemon. Disons chez Persil, à 21H. Assurez-vous de porter une cravate.

Liz : Vous êtes sûr d'aller bien ?

 

Tracy : J'ai présenté mon film sur Jefferson à Don Geiss. Il a dit non. Il dit que les gens vont voir les films grâce aux bandes annonces, et il n'a pas pu voir la mienne. Il veut que je fasse "grosse chienne 2" à la place.

Kenneth : Mais ça n'a aucun sens. Tout le monde sait que grosse chiennemeurt à la fin.

Tracy : Je ne veux plus faire ce genre de trucs, Ken. Je veux qu'on me prenne au sérieux. Qu'est-ce que je dois faire ?

Kenneth : Souvenez-vous, quand grosse chienne rassemble tous ses amis chiens, et qu'ils utilisent leurs hurlements aigus pour....

Tracy :tu as raison, K. Il faut que je fasse ma propre bande annonce, et que je la montre à Don Geiss.

Kenneth : Je n'aurai jamais terminé ce bikini pour mamie avant son anniversaire.

 

Tracy : Liz Lemon, où  vas-tu ?

Liz : Chez moi. Je dois aller me préparer pour dîner avec Jack.

Tracy : Je vais devoir faire une fausse bande annonce pour mon film "Jefferson". Je vais avoir besoin de toutes les ressources du spectacle, pas plus de trois semaines. Tu es partante ?

Liz : Non. Tu ne vas pas faire ça. On a un spectacle vendredi.

Tracy : Liz Lemon, tu es mon Alexander Hamilton.

Liz : Je ne sais pas ce que ça veut dire.

 

Tracy : Ecoutez les auteurs. J'ai besoin de votre aide.

 

Au restaurant.

Liz : J'espère que ça ne t'ennuie pas trop.

Floyd : Tu plaisantes ? Jack Donaghy est une légende. J'ai lu son livre environ 20 fois.

Liz : Jack a écrit un livre ?

Floyd : Oui. "Jack attack : L'art de l'offensive dans les affaires". - Non. Il est arrivé avant nous. On ne doit pas laisser faire ça. C'est le deuxième chapitre du livre.

 

Liz : Bonsoir, Jack. Voici Floyd.

Floyd : C'est un plaisir de vous rencontrer, monsieur.

Jack : Vous êtes Floyd. Le seul Floy que j'ai connu, c'était ce coiffeur Coréen qui me coupait les cheveux dans la 50ème vers la station de métro.

Floyd : C'est mon père. Je suis Floyd Jr. - Je plaisantais.

Jack : Je vous en prie.

Floyd : Désolé. Je suis juste nerveux de rencontrer le leader de la télévision de la côte Est, et du département four à micro-ondes.

Jack : Je viens d'apprendre par Geiss qu'il me retirait ce département.

Liz : Non. Vraiment ?

Floyd : Monsieur Donaghy, avec tout le respect dû à monsieur Geiss, je dois dire qu'il fait une terrible erreur. La stabilité de cette société dans le marché des petits appareils, est en grande partie grâce à vous. La fonction popcorn sur vos micro-ondes était l'invention la plus imaginative de 1995. En 2002, vous avez augmenté de 3% les bénéfices de l'entreprise, pendant que le pays traversait une récession.

Liz : Et l'Attaque des clones fut vraiment le pire de tous les Star Wars...

Floyd : Une seconde, Liz. Et d'un point de vue personnel, dans mon esprit, la chanson des Foo Fighters " Best of You " parle de vos compétences en gestion.

Jack : Lemon, je veux embrasser votre petit ami sur la bouche.

Floyd : Chapitre 12. Je croyais que vous alliez le faire.

Jack : Qu'est-ce que vous buvez ?

Floyd : Club soda.

Jack : C'est dommage. Pete !

 

Tracy attend Liz dans son bureau, il a fait entrer un cheval.

Tracy : Salut, Liz Lemon. Tu pourrais t'éloigner un moment ? Je dois me débarrasser de l'érection de Freddie.

Liz : Explique-moi ce qu'il se passe ici.

Tracy : Freddie joue le rôle de Caractacus, le cheval de Thomas Jefferson. On avait besoin de place pour le garder avant qu'on filme ses acrobaties.

Liz : Je t'ai dit de ne pas le faire.

Tracy : Jack a dit que je pouvais. Ce film, c'est mon destin. C'est la raison pour laquelle Dieu m'a mis sur terre.

Liz : Je vais te retirer de la surface de la terre.

 

Dans le bureau de Jack.

Phoebe : La violence irrésistible du sujet est en juxtaposition délibérée avec la beauté pastorale du terrain.

Liz : Jack, Tracy a mis un cheval dans mon bureau.

Jack : Lemon, vous connaissez...

Phoebe : Bonjour. Vous ne vous souvenez sans doute pas de moi, je suis Phoebe. On s'est rencontrées l'autre jour.

Liz : Je me souviens de vous. Je suis Liz.

Phoebe : Désolée. Je ne serre pas la main. Je souffre de la maladie des os de verre.

Liz : D'accord.

Phoebe : Des os creux.

Jack : Lemon, je veux votre opinion. Lequel des deux préférez-vous ?

Liz : Ils sont tous les deux magnifiques. Ils ressemblent à celui qui chie dans mon bureau. Vous avez dit à Tracy qu'il pouvait utiliser l'équipe pour faire une bande annonce de son film de dingue ?

Jack : Oui. Comment va Floyd ?

Liz : Quoi ? Il va bien.

Jack : Je l'ai appelé plus tôt. On a eu une agréable discussion, il vous l'a dit ?

Liz : Non.

Jack : Il va le faire. C'est un homme bien, ce Floydster.

Liz : "Floydster" Ne lui donnez pas de surnom avant moi.

Jack : Le cheval blanc... je me demandais si... je vous ai fait mal ?

Phoebe : Juste un peu, mais ça va. Oui, le cheval blanc, c'est...

 

Sur le plateau

Frank : Yo, Trey, on a un problème.

Tracy : Qui est ce Tracy Jordan de qui vous parlâtes ?

Frank : Président Jefferson, on a un problème.

Tracy : Parlez.

Frank : Le cheval a mangé votre perruque.

Tracy : Montez la garde devant sa croupe, et récupèrez-la dans sa crotte.

Lutz : Ou on pourrait peut-être en chercher une autre.

Tracy : Je vous aime bien, jeune homme. Vous dirigerez mon université.

 

Dans le bureau de Liz.

Jack : C'est très joli.

Liz : Qu'est-ce que vous faites là, Jack ?

Floyd : Jack m'a offert cette peinture.

Liz : Il est en train de manger le cheval, ce lion ?

Jack : Ou peut-être qu'il lui donne un cours de salsa. J'ai acheté ça à Floydster afin de le féliciter pour sa promotion.

Floyd : Ce n'est pas encore sûr.

Liz : Je ne savais pas que tu allais avoir une promotion. On devrait fêter ça. Je suis libre pour déjeuner. Tu veux aller prendre un hamburger ou...

Floyd : Mince, je viens d'accepter un déjeuner avec Jack.

Jack : Pourquoi ne pas vous joindre à nous ?

Floyd : Ça te va ?

Liz : Oui, je suppose. D'accord. On dirait que c'est vous qui avez rencard.

Jack : Je crois que Coulter avait raison à propos d'Edwards.

 

Chez Liz.

Floyd : Alors, où est Pete ?

Liz : Il a emmené ses gosses dans ce cirque de chats Russes.

Floyd : Tu en jettes comme ça.

Liz : Ouais, tu aimes ? Il y a des poches, qu'est-ce qu'il y a là-dedans ? C'est quoi ? Un Kleenex usagé.

Floyd : J'ai l'impression d'être dans un clip de rap.

Liz : Attends, laisse-moi allumer mon humidificateur. C'est tellement sec ici.

Floyd : Je ne sais pas comment je vais pouvoir en supporter plus.

Liz : Ce n'est pas si impressionnant. Ça, c'est Davy Jones.

 

Le téléphone sonne.

Floyd : C'est Jack.

Liz : Qu'est-ce qu'il veut ?

Floyd : Il dit juste " salut". Il veut qu'on se retrouve pour dîner sur la 71ème. Manger un hamburger végétarien et un milkshake. Tu veux y aller ?

Liz : Il est minuit.

Floyd : Ouais, on n’est pas obligés. Là, c'est fait.

Liz : Bien, parce que ce VapoRub ne va pas se mettre tout seul sur mon nez.

 

Le téléphone sonne à nouveau.

Floyd : Il  dit "bonne nuit".

 

Le téléphone sonne.

Et "dormez  bien" "Et ne laissez pas le lit..."

Liz : Bon, ça suffit. Donne-moi ça. "Jack, j'ai pris un somnifère parce que... J'ai une réunion d'avocats..." C'est comme ça qu'on appelle ça. "dans la matinée. Floyd."

 

Le téléphone sonne à nouveau.

Liz : "C'est vous, Lemon ?"

Floyd : Je signe toujours Floydster.

 

Le téléphone de Liz sonne.

Liz : C'est Jack !

Floyd : Ne réponds pas.

 

Le téléphone fixe sonne puis l’interphone.

Liz : Mon dieu !

Floyd : Il peut nous voir ?

Liz : L'appel vient de l'intérieur de la maison !

Floyd : Eteinds les lumières et cache-toi.

 

Le lendemain matin.

Liz : Jonathan, je veux parler à Jack tout de suite.

Jonathan : Il est chez Christie’s. Mais il a laissé ça pour vous.

Liz : Qu'est-ce que c'est ?

Jonathan : Des tickets pour vous et Floyd pour le match des Knicks ce soir.

Liz : Pour moi et Floyd ?

Jonathan : Il a essayé de les déposer chez vous hier soir, mais quelqu'un a prétendu ne pas être à la maison.

Liz : C'est vraiment gentil.

Jonathan : Oui, Floyd à l'air de vraiment lui plaire. Vous aussi, évidemment.

 

Le soir, au match.

Liz : Ce sont de bonnes places ?

Floyd : Oui. C'est dans un carré VIP, en fait.

Jack : Salut.

 

Aux studios.

Tracy : Monsieur Geiss, je sais qu'on est en désaccord sur mon projet de film, mais j'espère que ça vous fera changer d'avis. Je vous propose ça.

 

Tracy montre son film.

Tracy (en Jefferson): Binez cette boue. Mettez m’en sur les cervicales.

Kenneth (en soldat): Monsieur Jefferson, les Anglais nous ont envahis.

Tracy : Amenez-moi mon cheval ! Amenez-moi Caractacus ! Venez. 

Voix off : "Dans un monde sans espoir..." 

Tracy (en Anglais): Qui sont ces Américains, avec leurs idées ridicules de liberté et d'égalité ? 

Voix off : "Un homme déclarera son indépendance pour nous tous." 

Tracy (écrivain): Mange ça, Roi George !

Tracy (inventeur): Je l'appellerai Susan !

Tracy (esclave): Je suis enceinte.

Tracy (Jefferson): Quoi ?

Tracy (esclave): Libère-moi et fais de moi ta femme.

Tracy (Jefferson): Il faudra qu'on en reparle.

Voix off : "Nominé aux Source Awards Tracy Jordan..."

Tracy (Jefferson): Tuez-les ! Tuez-les tous !

Voix off : "Récompensé par le MRAP Tracy Jordan..." - "et récompensé par l'Académie des spectateurs..... Tracy Jordan est..."

Tracy (Jefferson): C'est pour vous, Don Geiss !

Voix off : "Jefferson !" - "Noël 2008."

Tracy : Faites-moi descendre de ce cheval.

 

Tracy : Alors, Monsieur Geiss, qu'en pensez-vous ?

Geiss : Tracy... c'était horrible. La réponse est non. Parlons de "Grosse chienne 2".

 

Jack est assis entre Liz et Floyd.

Jack : Donc je suis ennuyé, je m'assieds à côté de Don Geiss, et je veux faire bonne impression, alors j'achète quatre bouteilles de ce champagne absolument fantastique. Lemon, vous allez adorer cette histoire.

Liz : Vous me l'avez déjà racontée, Jack.

Jack (et Liz): On est en route pour Tokyo, on est au-dessus de l'océan, et la pression dans la cabine chute. Les masques tombent du plafond, et les bouchons pètent. Je me fiche éperdument des masques, je suis à quatre pattes essayant de remettre les bouchons sur les bouteilles. Et Don Geiss dit : " Voilà un cadre qui sait comment faire baisser ses couts !"

Floyd : C'est excellent. Je vais reprendre des gâteaux au crabe. Liz, tu veux quelque chose ?

Liz : Non merci.

Liz (à Jack): Qu'est-ce que vous faites ?

Jack : Je regarde le match avec vous et Floydster.

Liz : Vous n'avez pas l'impression d'être la 5ème roue du carrosse, Jack ?

Jack : Non, Lemon, vous êtes la 5ème roue.

Liz : Pardon ?

Jack : C'est assez simple. Les hommes recherchent la compagnie d'autres hommes qu'ils admirent, à qui ils veulent ressembler. Floyd, c'est moi il y a 20 ans. Je suis Don Geiss 30 ans auparavant. Dans 20 ans, Floyd sera moi, je serai Don Geiss, et Don Geiss sera mort.

Liz : Qui réfléchit comme ça ?

Jack : Les hommes. C'est pour ça que vous êtes la 5ème roue.

Liz : Restez à l'écart, d'accord ?

Jack : Lemon, êtes-vous en train de me dire de rester éloigné de votre petit ami ? Je ne vous le reproche pas, parce que je peux l'éloigner de vous si je veux.

Liz : C'est ma vie, Jack. Je sais que vous traversez une mauvaise passe. Mais vous ne pouvez pas utiliser Floyd pour vous sentir mieux. C'est injuste.

Jack : D'accord, que diriez-vous d'un partage ? Vous pouvez l'avoir lundi, mercredi et vendredi...

Liz : Pas le vendredi, on a un spectacle. Pourquoi j'ai cette conversation avec vous ? Regardez votre vie, Jack. Elle ressemble à ce carré VIP. C'est extravagant, c'est vide, et ça sent le gâteau au crabe. Trouvez votre Floyd, parce que celui-là est pris.

 

Liz sort, un serveur apporte un verre à Jack.

Jack : Excellent. Merci

 

Kenneth et Grizz attendent Tracy.

Kenneth : Monsieur ?

Tracy : Il a dit non. Ensuite il m'a offert 7 millions pour reprendre mon rôle de cacao le chien.

Dot Com : Je vais avoir un iPhone, tout le monde va être jaloux.

Tracy : Non, j'ai refusé.

Grizz : C'est les montagnes russes de l'émotion ici.

Tracy : Ecoutez, Thomas Jefferson a créé son propre pays. Je vais faire mon film. Le financer moi-même, à mes conditions. Qui est avec moi ?

Kenneth : Nous tous, monsieur.

Tracy : Bien, bien. Pour commencer, enlevez ce cheval mort de ma voiture.

 

Chez Christie’s

Phoebe : Je suis désolée que le Stubbs n'ait pas plu à votre ami.

Jack : Et moi donc.

Phoebe : Vous avez l'air très préoccupé

Jack : C'est que... les gens n'aiment plus les feux d'artifice. Vous le saviez ? Ils m'ont retiré le département micro-ondes. J'ai des problèmes épouvantables avec Lemon. Je mange constamment. Je veux dire, qui a besoin de manger 16 tortillas après minuit ?

Phoebe : Monsieur Donaghy... Jack. Si vous êtes toujours intéressé, il y a autre chose que je voudrais vous montrer, vous pourriez l'apprécier. Il faudrait que nous allions dans un bureau privé. Cette œuvre est très fragile. Très peu de gens l'ont touchée.

Jack : Mon dieu, j'espère qu'on parle de la même chose.

 

Dans le bureau de Liz.

Jack : On peut discuter ?

Liz : Si c'est à propos de l'autre soir, je ne vais pas m'excuser. Tout ce truc avec Floyd...

Jack : Non, non. Vous avez raison. Je dois faire des changements dans ma vie, tout comme vous. Phoebe et moi nous fréquentons.

Liz : Vraiment ? C'est génial.

Jack : Vous avez un Floydster, et moi aussi.

Liz : Je ne pense pas que Phoebe aimerait être appelée comme ça.

Jack : Mais vous l'appréciez ? Vous approuvez ?

Liz : Quoi ?

Jack : Elle et moi.

Liz : Oui, évidemment.

Jack : Bien.

Phoebe : Bonjour, je suis Phoebe. Je ne sais pas si vous vous souvenez de moi, mais...

Liz : Oui, Phoebe, je me souviens de vous.

Jack : Je peux vous demander quelque chose ? Phoebe, Je veux que vous soyez ma femme.

Liz : Quoi ?

Jack : Voulez-vous m'épouser ?

Liz : Non !

Phoebe : La bague aux rubis et diamants !

Jack : Je l'ai rachetée à cet Emir anonyme.

Phoebe : Comme c'est romantique.

Jack : Désolé.

Phoebe : C'est bon. Mes os, attention.

 

 

30 Rock

119 - Corporate crush

Transcript by mamynicky - Posted on HypnoSeries

© NBC.

 

 

A big smile, Liz walks the corridors of NBC.

[upbeat waltz music] 

Liz : Hey, hey !

Frank : what's wrong with you?

Liz : What?

Frank :Your face-- it's like you're happy or something.

Liz : I am happy, Frank.

Frank : 'Cause of that dude you're donking.

Liz : Floyd? Yes. He just gets me. 

-----------------

Liz : I think you've got a little something--

Floyd : Right here?

Liz : Other side.

Floyd : Here?

Liz : Up a little.

Floyd : In that area?

Liz : You got it.

 

Floyd : Ugh, that movie was a complete waste of time.

Liz : I thought it was moving... my bowel

 

Liz : Heh heh.

Floyd : Mmm... Oh...

Liz : Reverse, reverse, skip, skip, draw four!

Floyd : Oh, hell no!

Liz : Ha ha! 

-----------------

 

Frank : That's awesome, Liz. I'm really happy that you found someone to care about. Because relationships are hard. So if you ever need someone to come over and videotape you guys doing it, or whatever, I can make room in my schedule.

Liz : Thanks, Frank.

Frank : You're welcome. No judgments.

 

In Jack's office. 

Jack : Don.

Don : Jack, you old dog, how are you?

Jack : I'm good, sir.

Don : Jack Of course you are. Look at those eyes, sharp, like a panther's.

Jack : Thank you, sir-- would you like to sit down?

Don : I can't. I took my grandkids snorkeling at St. Bart's, and got stung by a jellyfish. I got a welt on my ass the size of a Red Delicious apple.

Jack : I'm very sorry to hear that, sir.

Don : Yeah. Boy, Jack...you really terrified the people with that fireworks special of yours.

Jack : Well, we were trying for something dramatic, and I don't regret trying.

Don : Well, you gotta try. As my old man always said, If you try, you win. And he was a hell of a garbage man. I just want you to know we all still have a lot of faith in you, Jack.

Jack : Well, thank you, sir. That means the world coming from you.

Don : But I'm taking the microwave division away from you. I mean, you're in the rough, Jack. You gotta get back on the fairway.

Jack : Yes, sir.

Don : You ever think about getting remarried?

Jack : Well, I just got divorced, sir.

Don : Everyone in this division is married except you. Look at Bob. His wife looks just like Walter Matthau, but she's always there for him. That's the kind of companion you need. Think about that.

Jack : I will, sir.

Don : I'm going to see Tracy Jordan. He is funny. What's that film where he turned into a dog?

Jack : Uh,Fat Bitch,sir.

Don : That's it-- I love it. Boy, that's a great film.

Jack : I'm sorry I let you down.

 

---------- generic ----------

[exciting jazz music]

 

Tracy : Thank you for agreeing to meet with me, Don Geiss. Would you like some Grenadine or some fried rice?

Don :I'm good, thanks.

Tracy : Sir, I have a movie project that is going to blow your mind. I call it Jefferson.

Don : A movie version Of The Jeffersons? I love it.

Tracy : No, Thomas Jefferson. I just recently found out that he went to town on one of my ancestors, so we're related.

Don : You want to play Thomas Jefferson?

Tracy : And Sally Hemings, and King George. I'm going to play all the parts. Did you know he had a lisp? -  [lisping heavily] - Whath's up, sthupid jerks? I'm Thomas Jefferthon. So we're gonna need about 35 million to do this thing right.

 

Liz : I'm gonna get us one of those big clocks. We could hang it in there.

Lutz : Sorry I'm late.

Liz : Aw, Lutz, that's okay. I'm just glad you're here. Oh, you've got a face like a baby's bottom! Boop.

Frank : I hate when you're in a good mood. It makes me feel unsafe. Like when my mom used to make daiquiris and sing Tanya Tucker songs.

Liz : That sounds awesome.

Kenneth : Miss Lemon, Mr. Donaghy would like to see you. He's across the street at Christie's auction house.

Liz : Oh, brother.

Frank : What's this?

Liz : Jack goes to Sbarro when he's angry, the New York Stock Exchange when he's horny, and Christie's auction house when he's depressed.

Kenneth : He said he needs you immediately.

Liz : Yeah...

Frank : that's the Liz face I'm comfortable with.

 

To Christie’s. 

Jack : You've been avoiding me, Lemon.

Liz : How do you do that without turning around?

Jack : To be perfectly honest, the first couple of people I did that to were not you. But...here we are.

Phoebe : Mr. Donaghy. you probably don't remember me. I'm Phoebe. I handled the sale of your ex-wife's jewelry to an anonymous Arab.

Jack : Oh, yes, of course.

Phoebe : Those were such lovely pieces. The ruby and diamond cluster ring was particularly exquisite.

Jack : That was her engagement ring. You know, I took the money from the sale of those pieces, and I bought a sailboat, and I named it after my ex-wife, and I sank it.

Liz : It's true. TheBianca Blows is somewhere at the bottom of the Peconic Bay.

Phoebe : If there's anything I can show you, please do let me know. Okay?

 

Jack : Yeah. I really do like these equestrian paintings. Isn't that magnificent? Sometimes I wis I were a horse. Strong, free. My chestnut haunches glistening in the sun.

Liz : Are you okay?

Jack : Hmm? Oh, yeah, sure.

Liz : You know, I'm really sorry that I let you down.

Jack : You should be. My special was a disaster.

Liz : I wouldn't say that.

Jack : You left me dangling, Lemon. I'm not a creative type like you, with your work sneakers and your left-handedness. I can't do what you do.

Liz : I know, I dropped the ball. I was just trying to do what you said, and have a personal life. And I guess I got caught up with this new guy.

Jack : Oh, right, flower guy.

Liz : His name is Floyd.

Jack : That's unfortunate.

Liz : I'd really like you to meet him, Jack.

Jack : Fine. I'd like to meet the man that made Liz Lemon shirk her responsibilities. Let's say Persil, 9:00. Be sure to wear a tie.

Liz : Are you sure you're okay?

 

Tracy : I pitched my Jefferson movie to Don Geiss. He said no. He said people only see movies because of the previews, and he couldn't visualize my Jefferson preview. He wants me to do Fat Bitch 2instead.

Kenneth : Well, that doesn't even make sense. Everyone knows Fat Bitch died at the end.

Tracy : It's not the kind of stuff I want to do anymore, Ken. I want to be taken seriously. What should I do?

Kenneth : Well, remember when Fat Bitch called all her dog friends together, and they used their high-pitched howling to mess up the--

Tracy : You're right, K. I should make my own Jefferson preview, and show it to Don Geiss.

Kenneth : I'm never gonna finish this bikini before Nana's birthday.

 

Tracy : Hey, Liz Lemon, where you going?

Liz : Uh, home. I gotta go get ready for a dinner with Jack.

Tracy : Listen, I'm gonna need to make a fake trailer for my Jefferson film. I'm gonna need the entire resources of the show for no more than three weeks. You in?

Liz : No-wha No. Tracy, you're not doing that. We have a show on Friday.

Tracy : Liz Lemon, you are my Alexander Hamilton.

Liz : I don't know what that means.

 

Tracy : Writers, listen. I need your help.

 

To restaurant

Liz : Well, I hope this isn't too boring for you.

Floyd : Are you kidding? Jack Donaghy's a legend. I've read his book, like, 20 times.

Liz : Jack wrote a book?

Floyd : Yeah. Jack Attack: The Art of Aggression in Business. - Oh, no. He got here before us. You're not supposed to let that happen. That's chapter two in the book.

 

Liz : Hi, Jack. This is Floyd.

Floyd : It's a pleasure to meet you, sir.

Jack : Well, you're Floyd. The only other Floyd I ever knew was this Korean barber who used to cut my hair down in the 50th Street subway station.

Floyd : That's my dad. I'm Floyd, Jr. - I-I'm just kidding.

Jack : Well, please.

Floyd : Sorry. I'm just nervous to meet the head of east coast television and microwave oven programming.

Jack : I just got the word from Geiss they're taking m off microwave.

Liz : Oh, no. Really?

Floyd : Mr. Donaghy, with all due respect to Mr. Geiss, I gotta say he's making a terrible mistake. This company's stability in the small-appliance market is in large part your doing. The dedicated popcorn setting on your microwave was the imagination breakthrough of 1995. In 2002, you increased corporate earnings by 3%, while the country suffered through a recession.

Liz : And Attack of the Clones, which was seriously the worst of the Star Wars--

Floyd : One sec, Liz, one sec. And on a personal note, sir, in my mind, the Foo Fighters' song Best of You is about your managerial skills.

Jack : Lemon, I want to kiss your boyfriend on the mouth.

Floyd : Chapter 12. I thought you were gonna do it.

Jack : What are you drinking?

Floyd : Club soda.

Jack : Oh, that's a shame. Pete! - [snaps fingers]

 

Tracy waits Liz  in his office, he brought a horse. 

Tracy : Hey, Liz Lemon. Could you go away for a while? I gotta get rid of Freddie's erection.

Liz : Explain what is happening here.

Tracy : Freddie is playing the part of Thomas Jefferson's horse Caractacus. We needed a place to keep him till we shoot his stunts.

Liz : No, acy, I told you not to do this.

Tracy : Jack said I could. This movie is my destiny. It's the reason why God put me on this earth.

Liz : I'll take you off this earth.

 

In Jack's office.

Phoebe : The overwhelming violence of the subject matter is in deliberate

Liz : Jack, Tracy put a horse in my office.

Jack : Lemon, you've met--

Phoebe : Hello. You probably don't remember me--I'm Phoebe. We met the other day.

Liz : Yeah, yeah, I remember you. I'm Liz.

Phoebe : Oh, sorry. I don't shake hands. I have Avian Bone Syndrome.

Liz : Oh, boy, okay.

Phoebe : Hollow bones.

Jack : Lemon, I want your opinion. Which ofthese two do you like?

Liz : They're both beautiful. They look just like the one crapping in my office. Did you tell Tracy he could use the crew to make a trailer for his crazy movie?

Jack : Yes. How's Floyd?

Liz : What? he's fine.

Jack : You know, I called him earlier. We had a very nice chat-- did he mention that?

Liz : No, he didn't.

Jack : Oh, he will. He's a good man, the Floydster.

Liz : Oh, "the Floydster." Don't give him a nickname before I do.

Jack : Um...the white horse. I was wondering if--  [whispering] - Did I hurt you?

Phoebe : Just a little bit, but that's okay. Yes, the white horse, it's--

 

On the set.

Frank : Yo, Trey, we got a problem.

Tracy : Pray, who be this Tracy Jordan thou speakest of?

Frank : Uh, President Jefferson, we got a problem.

Tracy : Speakest.

Frank : That horse ate your wig. Well, stand guard by his rump, and await it in his droppings.

Lutz : Or we could probably just go get a new wig.

Tracy : I like you, young man. You shall run my university.

 

In Liz's office.

Jack : Yeah, yeah. No, it's very nice.

Liz : Hey, what are you doing here, Jack?

Floyd : Jack bought me this painting.

Liz : Wow. Um... Is that lion eating the horse?

Jack : Or perhaps it's eating universal health care. - [laughter] - I bought this for the Floydster to congratulate him on his promotion.

Floyd : Well, it's not a sure thing.

Liz : I didn't know you were up for a promotion. Well-- We should go celebrate. I'm free for lunch. Do you want to grab a burger, or--

Floyd : Shoot, I just said I'd go to lunch with Jack.

Liz : Oh.

Jack : Why don't you join us? Would that be okay?

Liz : Yeah, I guess so. Sure. - [nervous chuckle] It's kind of like you two are dating.

Jack : Um, I think that Coulter was right about Edwards.

 

To Liz’s apartment.

Floyd : So where's Pete?

Liz : He took his kids to that Russian cat circus.

Floyd : Wow. You are bringin' it.

Liz : Yeah, you like that? Mmm. It's got pockets-- are you into that? Ooh, what's this? A used Kleenex.

Floyd : I feel like I'm in a rap video.

Liz : Wait, let me turn on my humidifier. Yeah.

Floyd : Uh-oh.

Liz : It's so dry in here.

Floyd : I really don't know how much more of this I can take. Unh, unh...

Liz : Unh, unh. Yeah. Old school, Kid 'n Play. Here we go. That's not that impressive. That's Davy Jones.

 

[cell phone beeps]

Floyd : Hey, it's Jack.

Liz : Jack-- what does he want?

Floyd : He's just saying hi. Oh, he wants to meet at that diner on 71st. Get a veggie burger and a milkshake. You wanna go?

Liz : It's midnight.

Floyd : Yeah, we don't have to go. There, done.

Liz : Good, 'cause this VapoRub isn't gonna get under my nose by itself.

 

[cell phone beeps]

Floyd : He says goodnight.

 

[cell phone beeps]

Floyd : And "sleep tight."

 

[cell phone beeps]

Floyd : "And don't let the bed--"

 

Liz : All right, enough. Gimme that. "Jack, I have taken a sleeping pill because I have a big lawyer meeting..." That's what we call 'em. "in the morning. Floyd."

 

[cell phone beeps]

Liz : "Lemon, is that you?"

Floyd : I always sign it Floydster.

 

[musical ring tone]

Liz : It's Jack!

Floyd : Don't answer it.

 

[telephone rings]   [ringing stops]   [door intercom buzzes]

Liz : Oh, my God! Oh, my God! [buzzing]

Floyd : Can he see us?

Liz : The call is coming from inside the house!

Floyd : Turn of the lights and get down.

 

The next morning

Liz : Jonathan, I want to talk to Jack right now.

Jonathan : He's at Christie's. But he left these for you.

Liz : What's this?

Jonathan : Tickets for you and Floyd for tonight's Knicks game.

Liz : For me and Floyd?

Jonathan : He tried to drop them off at your house last night, but someone pretended not to be home.

Liz : Oh. This is really nice.

Jonathan : Yes, he seems very taken with Floyd. And you, of course.

 

In the evening, at match.

Liz : Are these good seats?

Floyd : Yeah. It's actually a private box.

Jack : Hey, guys.

 

Studios.

Tracy : Mr. Geiss, I know we disagreed on my next movie project, but I hope this will change your mind. I give you this.

 

Tracy shows her film.

Tracy (in Jefferson): Ah... hoe that dirt. Put your back into it.

Kenneth (in soldier): Mr. Jefferson, the British have invaded.

Tracy : Ah, bring me my horse! Bring me Caractacus! You come along. 

(announcer) “In a world without hope...”

Tracy (in English): Who are these Americans with their ridiculous ideas of freedom and equalities? 

(announcer) “One man would declare his independence for us all”.

[slowed gunshot sound effect]

Tracy (writer): Eat that, King George!

Tracy (inventor): Eat I shall call it Susan!

Tracy (slave): I'm with child.

Tracy (Jefferson): What?

Tracy (slave): Free me and make me your wife.

Tracy (Jefferson): Um, I'll have to get back to you on that. 

(announcer) “Source Award nominee Tracy Jordan... 

Tracy (Jefferson): Kill them! Kill them all! 

(announcer) “NAACP Image Award presenter Tracy Jordan... and Academy Award watcher Tracy Jordan is... 

Tracy (Jefferson): This is for you, Don Geiss! Ha ha! 

(announcer) “Jefferson! Christmas, 2008." 

Tracy (Jefferson): Get me off this horse.

 

Tracy : Well, Mr. Geiss, what do you think?

Geiss : Well, Tracy... that was terrible. The answer is no. Let's talk about Fat Bitch 2.

 

Jack is sitting between Liz and Floyd.

Jack : So I'm bored, and I sit next to Don Geiss, and I want to make a good impression, so I bought four bottles of absolutely fantastic champagne. Lemon, you're gonna love this story.

Liz : You told me this story, Jack.

Jack (and Liz): We're on our way to Tokyo, we're out over the ocean, and the cabin pressure drops. The masks are coming out of the ceiling, and the corks are popping out of the champagne. And I don't give a damn about the masks, I'm on all fours trying to shove the corks back in the bottle. And Don Geiss says, "Now, there's an executive who knows how to keep his costs down!"

Floyd : That's great. I'm gonna get some more crab cakes. Liz, you want anything?

Liz : No, thanks.

Liz (to Jack): What are you doing?!

Jack : I'm watching the ballgame with you and the Floydster.

Liz : But don't you kind of feel like a third wheel, Jack?

Jack : No, Lemon-- you'rethe third wheel.

Liz : Excuse me?

Jack : Well, it's really quite simple. Men seek out the company of other men they admire and want to be like. Floyd is me 20 years ago. I'm Don Geiss 30 years ago. 20 years from now, Floyd will be me, I'm gonna be Don Geiss, and Don Geiss will be dead.

Liz : Who thinks like that?

Jack : Men do. That's why you're the third wheel.

Liz : Just back off, okay?

Jack : Lemon, are you telling me to stay away from your boyfriend? Not that I blame you, because I could take him away from you if I wanted to.

Liz : This is my life, Jack. I know you're in a bad spot right now. But you can't use Floyd to feel better about yourself. It's not fair.

Jack : All right, how about some kind of a time-share arrangement? You can have him Monday, Wednesday, and Friday--

Liz : I don't want Friday-- we have a show. Why am I even having this conversation with you?! Look at your life, Jack. It's like this skybox. It's fancy and it's empty, and it smells like crab cakes. Get your own Floyd, because this one is taken.

 

Liz comes out, a waiter brings a glass to Jack.

Jack : Oh, outstanding. Thank you.

 

Kenneth and Grizz await Tracy.

Kenneth : Sir?

Tracy : He said no. Then he offered me $7 million to reprise my role as Cocoa the dog.

Dot Com :? I'm gonna get an iPhone ? ? Everybody's gonna be jealous ?

Tracy : No, I turned him down.

Grizz : It's like a roller-coaster ride of emotion in here.

Tracy : Look, Thomas Jefferson made his own country. I'm gonna make my own movie. Finance it myself, all on my terms. Now, who's with me?

Kenneth : We all are, sir.

Tracy : Good, good, good. Now, first order of business, get that dead horse out of my car.

 

In Chrstie’s

Phoebe : Well, I'm sorry your friend wasn't pleased with the Stubbs.

Jack : Yes, so am I.

Phoebe : You seem very preoccupied.

Jack : Well, it's just... people don't like fireworks anymore. Were you aware of that? They took away the microwave division. I'm having terrible Lemon problems. I'm eating all the time. I mean, who needs 16 flautas after midnight?

Phoebe : Mr. Donaghy... Jack. Listen, if you're still interested, there is another piece I'd like to show you that you might enjoy. I'll need to take you back to the private office. This piece is very delicate. Very few people have handled it.

Jack : Oh, God, I hope we're talking about the same thing.

 

Liz’s office

Jack : May I speak with you?

Liz : If this is about the other night, I am not gonna apologize. This whole Floyd thing--

Jack : No, no, no. You're absolutely right. I have to make some changes in my life, just like you have. Phoebe and I are seeing each other.

Liz : Really? Wow, that's great.

Jack : Now you have a Floydster, and I have a Floydster.

Liz : Well, I don't think Phoebe would appreciate being referred to as a Floydster.

Jack : But you like her? You approve?

Liz : Of what?

Jack : Of her for me.

Liz : Yeah, sure.

Jack : Good.

Phoebe : Hello, I'm Phoebe. I don't know if you remember me, but--

Liz : Yes, Phoebe, I remember you.

Phoebe : Hi.

Jack : May I ask you something? Uh, Phoebe, I want you to be my wife.

Liz : Wait, what?

Jack : Will you marry me?

Liz : No!

Phoebe : The ruby diamond cluster!

Jack : I bought it back from the anonymous Arab.

Phoebe : How romantic. Ow.

Jack : I'm sorry.

Phoebe : Oh, boy. Okay. Careful, my bones.

 

 

Kikavu ?

Au total, 7 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

wolfgirl88 
13.07.2021 vers 19h

Daisy2860 
10.02.2018 vers 17h

chrisss37 
Date inconnue

Fiona51092 
Date inconnue

tibo18 
Date inconnue

poupette 
Date inconnue

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 2 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Maluzo 
mamynicky 
Ne manque pas...

Participe au nouveau défi HypnoFanfics!
Défi HypnoFanfics 3 | Participer

Activité récente

Acteurs
03.06.2022

Les Acteurs
08.06.2022

Actualités
Call Me Kat avec Cheyenne Jackson est renouvelée pour une seconde saison par FOX !

Call Me Kat avec Cheyenne Jackson est renouvelée pour une seconde saison par FOX !
La comédie de la FOX Call Me Kat avec Cheyenne Jackson (Danny Baker dans 30 Rock) reviendra pour une...

ABC abandonne le projet de comédie avec Alec Baldwin et Kelsey Grammer

ABC abandonne le projet de comédie avec Alec Baldwin et Kelsey Grammer
Le projet de série d'ABC avec Alec Baldwin et Kelsey Grammer, commandée pour 2022, ne verra pas le...

Inédit | Un prince à New York 2 avec Tracy Morgan sur Amazon

Inédit | Un prince à New York 2 avec Tracy Morgan sur Amazon
La suite tant attendue du film Un prince à New York arrive aujourd'hui vendredi 5 mars sur Amazon...

Tina Fey présentera la cérémonie des Golden Globes à NY

Tina Fey présentera la cérémonie des Golden Globes à NY
A contexte exceptionnel, cérémonie exceptionnelle ! Cette année et pour la première fois depuis leur...

Diffusion US | Lancement de Mr. Mayor sur NBC

Diffusion US | Lancement de Mr. Mayor sur NBC
La chaîne américaine NBC débute ce jeudi 7 janvier à 20h la diffusion de sa nouvelle sitcom Mr....

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

HypnoRooms

quimper, Avant-hier à 19:12

Il n'est pas nécessaire de connaitre la série pour participer. Vous devez simplement faire travailler vos petites cellules grises.

quimper, Avant-hier à 19:13

Oups, pas le bon détectives. Désolé ! Mais on vous attends nombreux sur le quartier

sanct08, Avant-hier à 21:20

Hello, venez découvrir les résultats de la finale de l'animation sur Le Caméléon :=)

bloom74, Hier à 13:22

Il vous reste tout ce mardi pour venir participer à la SuperBattle sur le quartier The Boys. Venez nombreux. Merci.

mamynicky, Hier à 17:00

'Jour les 'tits loups ! Monk vous attend avec un nouveau sondage. Venez nous parler de vos phobies sur le forum.

Viens chatter !